lundi 25 octobre 2010

fabrication de coccinelles

Aujourd’hui nous allons nous consacrer à la création. Comment occuper ses dix doigts et son  neurone lorsqu’ on est blonde. 

IMG_2207


Tout d’ abord il faut partir a la cueillette des coccinelles : dans mon cas, j’ ai opté pour des petits cailloux ramassés au bord de la mer, j’ ai trouvé une deucentaines de cailloux un peu plus gros que les crottes de nez de tonton gaston.


démonstration du ramassage :
vous remarquerez l’ importance de la technique de recherche, on met un jean trop serré, on se met sur la pointe des pieds on écarte les guiboles et on cueille les petites pierres en apnée. je ne vous cache pas que les gens présent sur la plage se posent beaucoup de questions sur votre comportement.

IMG_0505

Bandol et Cassis en apnée

IMG_0626

Suite à ce ramassage on va pouvoir attaquer la partie intéressante du travail.
tout d’ abord il faut bien débarrasser les petits cailloux de toutes leurs impuretés, un bon nettoyage avec  la brosse a dent de votre jule fait l’ affaire.
première partie de la peinture, ici j’ ai choisi de fabriquer des coccinelles jaunes et rouges. j’ai collé les cailloux sur un scotch double face et j’ ai peint la totalité du caillou :

IMG_1269

deux couches (voir trois pour les cailloux foncés) sont nécessaires afin de bien recouvrir.
Après un séchage d’ une nuit il faut recouvrir le ventre de la future coccinelle de peinture noire. il faut faire attention de ne pas faire le goret et de s’ en mettre plein les doigts car très vite on pourri le travail.

IMG_1273

après séchage d’ une nuit du dos et du ventre de la coccinelle on peu s’ attaquer à la tête et aux points du dos de la coccinelle. je vous conseille l’ utilisation d’ un pinceau très fin car il s’ agit de toutes petites bestioles. en voila un exemplaire après avoir réalisé le regard profond qui fait que d’un coup tu as peur qu’ elle s’ envole :

IMG_1278

On peut se poser la question de l’ intérêt d’ un tel ouvrage, outre le fait de s’ occuper sainement. dans mon cas il s’ agissait de réaliser des portes noms pour la noce de ma copine janine (voui voui celle qui rit…). Pour mener à bien ce projet il m’ a fallu mettre a contribution mon père et ma mère qui se sont pliés à l’ exercice avec un certain talent. Tout d’ abord je les ai convié au ramassage des galets qui allaient servir de support a mes petites coccinelles.

Nous avons ramassé nos galets au bord de la loue
(jura 39)


la fesse en l’ air, en bas, c’ est maman. Comme vous le constatez elle n’ applique pas du tout la technique de ramassage elle fait n’importe quoi et préfère ne pas se mettre en apnée, du coup elle a ramassé que des cailloux pourris… Voici donc ce qu'il ne faut pas faire :

 IMG_0762


Nos beaux cailloux jurassiens après le lavage sont tout prêt a recevoir les petites coccinelles.




IMG_0770

Je précise que j’ ai recouvert les coccinelles de vernis, 3 couches afin d’ obtenir un beau résultat brillant :

IMG_1283


voilà mon petit monde impatient de coller sa fesse sur son galet


IMG_2132


la suite et fin de l’ opération c’ est le collage de vos nouvelles copines  portent bonheur sur les galets et le marquage de chaque galet au nom des invités.
et voilà, c’ est fini

IMG_2209

rhooooo ben c'est beau

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Rhooooooo c'est moi la Janine!!! Merci encore ma caille pour ce que tu as fais pour moi, vraiment sensationnel et nombreux sont ceux qui ont gardé leurs cailloux

100drine a dit…

touchée!

Camille a dit…

Wahou ça en fait des coccinelles !! En tout cas c'est super jolie!! Bravo !! ( bravo aussi pour toutes les notes d'humour dans le message ;)

Anonyme a dit…

trés bel ouvrage...
je trouve ceci vaiment original...
je vous vol votre idée pour le bapteme de ma filleule sue le thème des coccinelles...
un vrai plaisir pour les yeux....
aussi la lecture tres rigolotte...

cendrine a dit…

Merci. Amusez vous bien 😜